Ici l’onde ….!

« Ecoutez voir ». Raconter une photo sur un audio blog : les outils nomades de lecture et de capture du son.

OCTOBRE
Présentation du projet avec rédaction pour mieux se connaitre d’un tableau forces et passions de chacun. Beaucoup d’élèves sont attirés ou pratiquent la photo. Difficile comme exercice à réaliser car chacun a énuméré un loisir mais pas d’adjectif…Manque de visuel. J’aurais voulu leur faire choisir une photo dans une boite et qu’ils m’en parlent avec leur ressenti pour aider à les découvrir.
« Opportunité armée » : la présence de trois correspondantes australiennes que j’ai sollicitées (ouverture d’esprit, esprit d’équipe). Elles nous ont présenté sur l’ipad leur institut, uniforme, blason. Les élèves sont très friands de drapeau, blason.Opportunité de parler des sens des symboles visuels.
Matériel présenté : les deux Ipads, les livres de René Maltête, Cartier Bresson et Norman Rockwell.

talking

Acquisition de l’incroyable livre de Ransom RIGGS « talking pictures » -images and messages rescue from the past.-

Self-Deprecating-Photos-This-Came-Out-Terrible

Ce qui est intéressant : la présence de quelques lignes manuscrites au dos de chaque photo qui donne un sens et une réalité différente à l’image. ( Bonne introduction pour l’importance de la légende d’une image).
Un album jeunesse trouvé au hasard des recherches qui pourrait donner des pistes pour booster l’imagination : Le Tunnel de Browne Anthony.
tunnel
Les 12 élèves dans l’espace lecture ont écouté les directives avant de devenir acteurs.
Comparaison d’une photo servant de modèle pour un tableau de Norman Rockwell : le fugitif. L’intérêt d’utiliser la photo est double : prendre conscience de l’aspect réaliste de la peinture de Rockwell (on ne sait plus sur la photocopie du tableau s’il s’agit d’une photo ou d’un tableau !). Observer les effets produits par les différences, absence ou présence d’objets (cigarette, toque, baluchon etc..)
Sur le tableau Velleda, la photo du tableau est scotché en soleil. ( Mind Map).

même principe mais ici avec une photo de Robert Doisneau

même principe mais ici avec une photo de Robert Doisneau

Dans un premier temps, deux équipes se forment volontairement ( filles d’un coté , garçons de l’autres)
Chaque équipe observe et note les différences entre la photo et le tableau. 10 minutes de concertation . Pour cela les élèves utilisent les deux ipads qui permettent de grossir les details de revenir d’une œuvre à l’autre rapidement. Luminosité et relief.

ipad livre
On met en commun : un élève écrit au tableau la description ( au marker rouge. )
Ensuite on procède directement ensemble au ressenti.
Je ressens : le policier à l’air…. Le garçon me semble…. Le barman semble…..
J’imagine : les prénoms, les caractères…
Que s’est-il passé l’instant d’avant ?

Objectifs :
Apprendre à observer pour décrire. Puis de la description écouter son ressenti et son imaginaire. Faire le distinguo entre l’objectif ( la description ) et le subjectif ( le ressenti de chacun.) Par ex : un prénom et son écho.
S’exprimer oralement pour raconter un élément
Observer chaque détail pour créer une histoire
Faire de la photo une vignette de bd avec des bulles de pensée et de parole pour les personnages
Norman Rockwell
Les difficultés : concernant le coté subjectif : difficile de se mettre d’accord car justement cela fait appel au ressenti personnel (choix du prénom)
Groupe très nombreux : donner un rôle au plus de personnes possibles
carte mentale

A partir de la description physique et ressenti, chaque équipe de deux va rédiger une histoire. Ce peut être un dialogue ou style indirect.
Puis on enregistre sur le dictaphone sur l’ipad.
Ensuite partage.
Difficulté : jouer le texte visuellement puis écouter l’enregistrement sans aucun support visuel à l’exception de la photo.
Comment rendre l’image visuelle ? par ex « le petit garçon regarde par terre et dit .. ; » on doit imaginer ce que l’on ne voit pas. Tout passant par la voix, le ton. La voix regarde le sol.
Prévoir un exercice avec des effets de sourire dans la voix..
ecoutez voir
Le dialogue permet plusieurs voix… le texte indirect avec incrustation de direct permet le récit…
Intéressant : dans le dialogue ou style indirect rajouter les bruits. (boum, « ui « ui » ui » (grésillement de la radio)
Très bonne idée de l’équipe de Daphné !

Travailler sur qu’est ce qu’on ne voit pas a l’enregistrement mais qui est important pour comprendre l’histoire ? Quels sont les éléments qui donnent à voir,
– Bruitages
– Musique
– Le ton de la voix (sourire, sourcils froncés,)
– Volume sonore de la voix (place géographique dans la pièce ou personnalité : introvertie, bruyante etc.)

Le leitmotiv  » s’exercer à voir avec les oreilles  » !

J’ai expliqué aux élèves ce qu’était  » l’audiodescription » qui permet  » d’écouter une image ». Dans les films , l’audiodescription conciste à décrire les éléments visuels d’une œuvre pour le public non voyant ou mal entendant. Ceci est à rapprocher d’une autre idée : décrivez la neige à un homme du desert. ( son gôut, son apparence, son odeur ou absence d’odeur, les sensations procurées, sa couleur etc…)
DECEMBRE

Séance très intéressante de partage et de créativité

Dans un premier temps j’ai fait un feed back aux élèves sur les histoires.
Puis j’ai donné quelques informations sur l’expression orale : le timbre de la voix.

Pour avoir l’air naturel, utiliser ses mots et non des mots compliqués
S’imaginer une personne qui l’on raconte l’histoire,
Faire des gestes pendant le récit.
Parler au présent
L’importance du silence et des pauses
Le sourire dans la voix
(L’émotion…)

J’ai réalisé les premiers enregistrements sur mon iphone. Les élèves ont une capacité a être spontanés et désinhibés devant le micro , c’est une chance !
Un élève ayant des soucis de concentration s’est révélé un formidable acteur !

Cela confirme que ce type d’atelier avec son aspect ludique et innovant est un formidable outil pédagogique pour les élèves » moins scolaires… »

Histoires écrites sur les ipads

Histoires écrites sur les ipads

Nous avons pris beaucoup de plaisir à réaliser les enregistrements.
Idées :
Garder un bêtisier des prises ratées…
Refaire taper sur Word ou au propre les textes.
Avoir une banque de données de bruitages à mixer dans l’histoire (cloche, pas, bruits de verre etc…)
Trouver un titre pour l’audio blog !
Nb : décrocher le téléphone pendant la séance.

CARTE POSTALE SONORE
pastille audio
Pour raconter des histoires utiliser les mind maps.

Séance très intéressante : toutes les histoires ont été enregistrées par Audacity et micro directement sur le pc espace collège et sur le Zoom H2N espace lycée.

Les élèves ont marqué au Stabilo les endroits où les bruitages devront être insérés…
Je leur ai parlé du site de bruitages…Comment était réalisé le bruit de pas dans la neige.
http://lasonotheque.org/search.html
Hélas nous n’avons pas assez de temps pour faire nos propres bruitages !
Zoom-H2N

Petit brainstorming sur le nom du blog .
Des idées :
Silence on parle !
Animations sonores
J’aime bien « des yeux plein les oreilles »
Sons sonores ( !)
Images sonores ( talking pictures )
Ecoutez voir !
Idées qui permettraient d’avoir un ton plus naturel :
Un accessoire
Rester debout
Faire des gestes
Mettre la photo ou image devant soi sur la table pour être dans la scène..

Voilà ! L’audio blog est créé !

Sur Arte Radio.

En voici la page d’accueil:

Arte radio

Le principe est simple : il suffit de cliquer sur le démarrage de la bande son pour que se lance l’enregistrement.

J’ai créé une «  boite à rires » qui contient les rushs non retenus car se terminent en fous rires..

Je rencontre deux soucis :  1)  impossible pour moi d’insérer une photo de l’œuvre .2) difficile d’installer des logiciels pour convertir les différents fichiers ( m4a enregistrement depuis l’iphone) ou format aup ( depuis Audacity) car je n’ai pas les droits administrateurs sur mon poste.

Deux sites très intéressants que j’ai mis en lien sur le blog :

La sonothèque qui propose des bruitages gratuits et même comment les réaliser : http://lasonotheque.org/

Un site qui propose des musiques libre de droits par ambiance et par instruments : http://www.musicscreen.be/musiques-libres-de-droits.html

Autre chose : les commentaires n’étant pas modérés, j’ai enlevé cette option. Dommage !

Prévoir un article pour le journal de l’école (Dead line en mars)

Comment aider les élèves a renforcer leurs compétences orales ?

En effet, il ressort que les morceaux sonores semblent lus alors qu’ils devraient être «  vécus » ….

Janvier

Deuxième groupe . 12 élèves également.

Les élèves ont découvert pour la première fois l’audioblog et ont pu s’écouter avec des casques. Ils ont été surpris de ne pas toujours reconnaitre leur voix. Mais ont beaucoup ri en réécoutant les bêtisiers. Ce fut un joli moment.

Par la suite j’ai enregistré le dernier groupe qui n’avait pu passer faute de temps à la séance précédente. Pendant ce temps les autres élèves réfléchissaient à des histoires à partir d’un choix de photos de René Maltête.

Marion, Anne victoire et Daphné ont été blufflantes car ont réalisé un enregistrement en deux prises ! Alors que Daphné donnait la réplique sans avoir participé à l’écriture de l’histoire. Les progrès sont réels. Dommage de devoir couper l’élan en changeant de groupe. Mais ainsi, cela permet de toucher plus d’élèves et de les sensibiliser à l’observation de l’image….

Nb Voici  un site simple et efficace pour changer le format des enregistrements :

http://www.the-converter.net/fr/audio

Nb Bis : pour valoriser les élèves «  remuants » je pourrais leur proposer à chacun d’écrire quelques lignes sur ce qu’ils ont aimé lors de cet atelier….et de venir ainsi journaliste pour le journal. Mieux, d’enregistrer leurs camarades spontanément sur le Zoom H2N pour réaliser une interview sonore ! Postée sur le blog.

Je suis déçue par l’interface proposé par Arte radio. Les feedbcak des élèves  vont en ce sens : pas pratique même en mode intuitif ! Pas attractif. Pas de photo aisément insérable…

Je repars sur WordPress afin de recréer un blog attractif. Reste le problème de l’insertion des pistes sonores…

Finalement  Alexandre W, un élève de 3eme  m’a aidée à ouvrir un blog sur le SiteW.

site W

L’avantage est de voir la photo (l’observer) pendant que se déroule la bande son. Ceci grâce à movie maker. (Merci à la formation du mercredi des TICES de Boulogne !)

L’interface est plus agréable !

Les élèves ont écrit un petit article qui sera publié dans le journal de l’école afin de présenter l’atelier.

1 .Objectif de la séance : leur présenter l’atelier : principe et fonctionnement

2. Pour leur donner le gout : écouter les histoires du premier groupe

3. Réaliser ensemble un décryptage d’image (description / ressenti) à partir d’une photo de Robert Doisneau ( New York Maurice Baquet 1960) Que s’est passé avant ? Que va-t-il se passer après ? La photo est enregistrée sur le serveur commun. Ainsi les élèves peuvent rédiger directement  sur Word leur histoire).

Doisneau New York 1960

même principe mais ici avec une photo de Robert Doisneau

Carte mentale autour de la photo de Doisneau

Séance très intéressante avec l’autre groupe. Tous les élèves ont été particulièrement investis. Tout le demi-groupe étaient présents soit  12 élèves ! L’enthousiasme et le sérieux dont ils ont fait preuve a été un réel bonheur.

Uniquement 3 garçons dans ce groupe : se sont mis en équipe.

Victoire, aguerrie des carnets de voyage, était seule. Les autres ont travaillé par tandem.

Apres avoir présenté l’atelier, nous avons réalisé un brain storming autour de la photo de Doisneau. Victoire et Jeremy ont écrit chacun d’une couleur différente sur le tableau Velléda : observation / ressenti.

Remarque : beaucoup d’imagination et un réel plaisir à s’exprimer. Ensuite chaque équipe sur Word, à l’exception de Victoire qui a préféré l’écriture manuelle, a rédigé son histoire. Un titre. Une histoire. Une signature

Peu de dialogue puisque sur la photo l’homme est seul. Ils ont été attiré par l’idée de film (movie maker) réalisé a partir de la photo comme support de leur histoire.

Le coté « thriller policier «  les a beaucoup inspiré.

Nb : j’ai enregistré un petit extrait sonore des élèves pianotant sur les pc tout en réfléchissant à leur histoire. (Une rubrique making of ?).

NB bis : les autorisations voix ont été distribuées.

Le nouvel audioblog est né.

J’ai repris l’hébergeur de STVmicromonde : WordPress. Plus complet et simple d’utilisation.

Il y a en plus la possibilité de rajouter des liens sur la page d’accueil. (Aussi j’ai mis en évidence le site de Nicolas Villaume (photographe), decryptimage, musicscreen, et la sonothèque. Toutes 4 excellentes références.)

Voici le visuel de l’audioblog. Les élèves l’apprécient beaucoup.

WordPress

WordPress

 

Février

Idée : imposer un incipit : «  ce matin là. » pour aider à commencer.

 
Prochaine séance : finir les histoires et les enregistrer. Il faut minimum deux séances pour écrire et enregistrer les histoires.
Idée : la prochaine fois je proposerai aux élèves de choisir une image parmi un panel d’un même artiste. Ce sera Alexander Jansson. J’espère attirer les garçons par cet univers moins réaliste.
Bonne nouvelle : les ipads sont maintenant connectés ! ce sera formidable pour observer les détails des tableaux particulièrement fourmillants de ce peintre..
Attention ; il serait bon de faire une autre photo sonore de René Maltête et de robert Doisneau car autrement ce tiroir parait vide…
Gràace à la formation du mercredi du numérique au CDDP92 de Boulogne sur les outils nomades, j’ai pu découvrir ( entre autre) comment réaliser un QRcode ( flash code). Idée innovante pour faire connaitre le blog.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s